Full Performance

get back

 

 

 

Gimme Shelter

 

 

 

get off my cloud

 

 

 

 

In between days

 

 

 

 

full performance

Full Performance –  » You’re watching black and white photography, abstract, graphism, between two ages, realised by a woman last year. »

©Isabelle Pompe L.

http://isabellepompe.tumblr.com/

Alive for 2016! Many thanks for your support and comments!

Publicités

Toponymie des strates

rond

 

 

 

étanche

 

 

 

derrièrefen

 

 

 

rueaufeu

« Devant mon âme s’est levé comme un rideau, et le spectacle de la vie infinie s’est métamorphosé devant moi en l’abîme du tombeau éternellement ouvert.Peut-on dire, « Cela est », quand tout passe? quand tout, avec la vitesse d’un éclair, roule et passe? quand chaque être n’épuise que si rarement la force que lui confère son existence, et est entraîné dans le torrent, submergé, écrasé sur les rochers?Il n’y a point d’instant qui ne te dévore, toi et les tiens qui t’entourent; point d’instant que tu ne sois, que tu ne doives être un destructeur. »
Les souffrances du jeune Werther/Goethe.

Conception Ruhe – Le Cirque.

Pendule

immeuarbre

arbrehaut

stairs

melstrar

arbrebas

« La noirceur de l’éternelle nuit m’enveloppait.Je fis un effort pour respirer.Il me semblait que l’intensité des ténèbres m’oppressait et me suffoquait.L’atmosphère était intolérablement lourde.Je restai paisiblement couché, et je fis un effort pour exercer ma raison.Je me rappelai les procédés de l’Inquisition, et, partant de là, je m’appliquai à en déduire ma position réelle. » Edgard Allan Poe/ Le Puits et le Pendule.

Conception Ruhe – Le Cirque.

Réservoir

paracri

 

 

noeud

 

 

cri

 

 

side

« C’est encore une fois la Sagesse des Nations que j’ai mise à contribution.Ce réservoir inépuisable de matière pataphysique est une gamelle où je patrouille avec une joie toujours neuve , et ma (modeste) découverte de ce jour me fut peut-être soufflée par la vue du chat de la maison (un chartreux écouillé mais fort sympathique) qui me remit sur la piste d’un vieux proverbe désuet, usé jusqu’à l’âme et qui ne semblait plus devoir rendre d’ultérieurs services( est-ce un service qu’il m’ a rendu, voilà le point en débat, mais je m’attarde en parenthèses et je vous fais languir, pardon, monsieur) – A bon chat bon rat – peut donc paraître d’une nouveauté restreinte, mais se prête, vous allez le voir, à de mirifiques transformations. » Boris Vian/ Je voudrais pas crever.

Conception Ruhe – Le Cirque.

Le tiroir

hibou

portrait

laineportrait

payface

cheve

 

« Je reçois toujours un petit choc, une petite souffrance de langage quand un grand écrivain prend un mot dans un sens péjoratif. D’abord les mots, tous les mots font honnêtement leur métier dans le langage de la vie quotidienne.Ensuite les mots, les plus usuels, les mots attachés aux réalités les plus communes ne perdent pas pour cela leurs possibilités poétiques.Quand Bergson parle d’un tiroir, quel dédain! le mot vient toujours comme une métaphore polémique.Il commande et il juge, il juge toujours de la même façon. Le philosophe n’aime pas les arguments en tiroir. L’exemple nous paraît bon pour montrer la différence radicale entre l’image et la métaphore. » Gaston Bachelard/ La poétique de l’espace.

Conception Ruhe – Le Cirque.