Lost railway

lost

 

 

 

no way

 

 

 

railway

 

 

 

 

forget tree

 

Descente photographique inédite proposée par le collectif Ruhe – Le Cirque.

Publicités

Immigrant song

Chiotte naturel

De notre difficulté à nous élever

 

 

 

Plastic rage

De notre fascination pour l’apparence

 

 

 

No investigation

De notre amour des belles choses

 

 

 

Bullet

De notre désir d’être le seul

 

« De cet espace originel, une place est offerte à l’instance de nos yeux. Parsemée d’ injures, étranglée, elle porte sur sa face toutes les vicissitudes de nos crasses. »

Fabrication photographique à l’air libre du collectif  Ruhe – Le Cirque.   

Whole lotta love

Noyer

Du mépris de la stratégie

 

 

 

Perdre la main

Du refus de l’égoïsme

 

 

 

impossibilité

De l’incapacité à partager

 

 

 

Vide de la relation

De la beauté des propositions éventées

 

« Voici notre position actuelle en termes de géographie émotionnelle: nous sommes face à ces quatre points, deux de chaque côté, nous souhaitions effectuer une écriture de la lumière de cette particulière situation. »

Une mise au point photographique toute en message subliminal du collectif Ruhe – Le Cirque.

38:01

trois au ca

Précision spécifique de la monotonie

 

 

 

hommes

Voir disparaître l’ampleur des gestes

 

 

 

escalier

Visser ses bras à son corps

 

En ce jour, de 1, après le 38 survenu hier, nous sommes ici. Un serait cette précision relative et désordonnée du lendemain, le trente huit, à la sonorité de paire, déglutit ce 16, de cette date incarnée d’anniversaire, de ce jour à soi évidé, subsiste le chiffre deux. Deux ans déjà.

Collation photographique interprétée par IPL pour le collectif Ruhe – Le Cirque.